Pas de catégorie

La montée en puissance des offres nationales de Cloud Computing

Afin de contrer l’hégémonie des grands acteurs américains, le gouvernement favorise le développement d’une offre nationale en s’appuyant sur les opérateurs locaux. C’est ainsi que sont apparus Numergy et Cloudwatt qui complètent une offre déjà riche de services Cloud. Revues des principales offres nationales de Cloud Computing.

Petit à petit, les grandes entreprises se mettent au Cloud Computing. Si la majorité (73 %) des sociétés privilégie le modèle privé (d’après une enquête réalisée en 2012 par le cabinet Pierre Audoin Consultants auprès de 350 DSI), environ un tiers des entreprises consultées a préféré faire appel à des intégrateurs ou des hébergeurs français comme Ikoula, Intrinsec, Atos, OVH, Orange … ou encore SFR.

Chez ces prestataires, les infrastructures sont plus ou moins mutualisées et la frontière entre infogérance, hébergement classique et cloud public reste assez floue.

Typologie de services

L’infogérance

Il s’agit de l’externalisation de tout ou partie d’un système d’information (SI). Ce type de prestation recouvre un large spectre de services regroupés en trois catégories : la gestion d’infrastructures, la gestion des applications et l’hébergement de services.

Si le recours à l’infogérance présente des avantages (absence de compétences internes, besoins de flexibilité face aux évolutions du SI ou nécessité de rationaliser les coûts), il n’en comporte pas moins des risques qu’il convient d’identifier. Une infogérance mal conduite peut induire des menaces pour le système d’information comme pour les données.

L’hébergement classique

Employé notamment par de petites structures, cette solution permet de rendre disponible un site web 24/24H : il est en effet hébergé sur un serveur, chez un prestataire, relié en permanence à Internet.

Le Cloud Computing

Il s’agit d’une forme d’infogérance dans laquelle l’emplacement et le fonctionnement du nuage ne sont pas portés à la connaissance des clients. Cette solution permet de consommer et d’acheter des services en utilisant des serveurs informatiques répartis dans le monde entier et lié à l’Internet. L’avantage consiste pour les clients à pouvoir accéder de manière évolutive à de nombreux services en ligne sans avoir à gérer l’infrastructure informatique.

Les offres nationales de Cloud Computing


Face à une concurrence nord-américaine de plus en plus prononcée, l’État français a décidé d’encourager le développement de champions nationaux.

La France a investi 75 millions d’euros dans Cloudwatt et Numergy. Principal argument mis en avant : s’agissant d’hébergeurs français, les informations traitées sont stockées dans des datacenters situés physiquement dans l’Hexagone. Cette localisation permet de profiter d’une directive européenne sur la protection des données personnelles qui interdit aux sociétés de Cloud Computing européennes le transfert d’informations hors de l’Union. Cette mesure apporte une garantie supplémentaire aux entreprises souhaitant la plus grande confidentialité pour leurs données. A contrario, en faisant appel à un hébergeur américain, les contenus sont soumis à l’USA Patriot Act, une loi qui autorise les autorités américaines d’accéder aux données sans en avertir les clients.

Deuxième particularité de ces deux offres : elles s’appuient toutes deux sur la solution OpenStack. Lancé en 2010 par Rackspace Cloud et la NASA, il s’agit d’un projet Open source dont l’objectif est de permettre à toute organisation de créer et d’offrir des services de Cloud Computing en utilisant du matériel standard. Cette souplesse et cette indépendance vis-à-vis des équipements permettent de bâtir des plateformes Cloud s’appuyant sur des logiciels propriétaires mais aussi Open source, voire une combinaison des deux, en fonction de la taille des plates-formes et des services que l’on désire proposer.

Cloudwatt

Créée par Orange (44,5 %), Thales (22,5 %) et Caisse des dépôts (33,5 %), cette plateforme française a choisi de se lancer dans un premier temps sur le marché du stockage Cloud en proposant en mars dernier une bêta privée de ses deux offres de stockage (« Stockage » et « Cloudwatt Box »). Leur disponibilité est prévue entre juin et septembre prochain. Elle permettra de stocker de 50 Go (gratuitement) à 20 To en ligne. Le stockage n’est qu’une première étape en prélude à la fourniture de services d’hébergement de machines virtuelles ainsi que la fourniture de puissance serveur à la demande.

Numergy

Proposé par SFR (47 %), Bull (20 %) et Caisse des dépôts (33 %), cette société propose plusieurs offres Cloud. Elles sont de deux types : machines virtuelles et serveurs à la demande (Windows Server 2003, 2008, CentOS, Ubuntu et RedHat). D’ici septembre, Numergy devrait proposer des services de stockage Cloud en prévoyant de dédier un peu plus de 10 pétaoctets d’espace pour cette offre. Contrairement à son concurrent Cloudwatt, Numergy s’appuiera sur un réseau de distributeurs pour la commercialisation de son offre.

Orange

L’opérateur historique s’est lancé dans la course aux services d’infrastructures informatiques à la demande (IaaS) en 2011 avec son offre Orange Flexible Cloud Computing. Début avril, il a annoncé Cloud Coach pour les clients de l’offre clé en main Flexible Computing Express, une solution d’accompagnement via le service client.

SFR

L’opérateur commercialise une offre IaaS depuis 2010. Baptisée Suite Infrastructure Cloud, elle prend en charge différents systèmes d’exploitation, dont Windows 2003 et 2008, Debian (Lenny 5.0.9 et Squeeze 6.0.5) ainsi que RedHat (5.7 et 6.2). SFR propose une déclinaison Cloud public et Cloud privé de son offre. En janvier, SFR a complété sa gamme de services avec son offre suite stockage Cloud, composée de trois briques : stockage, synchronisation et sauvegarde de données dans le Cloud.

Bouygues

L’opérateur est entré sur le marché du Cloud fin 2012. Son offre, annoncée en septembre dernier, s’adresse en priorité aux PME. Les ressources IaaS sont mutualisées et localisées au sein de datacenters européens labellisés ISO 27001 et ISO 27002. En partenariat avec Microsoft, Bouygues se lance avec une offre complète de Cloud IaaS ainsi qu’avec un service de sauvegarde de postes de travail.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :