Articles IT et Télécoms

À quoi ressemblera le PC du futur ?

Au moment où les ventes de tablettes et de smartphones battent des records et où, au même moment celles des PC traditionnels enregistrent leur première baisse depuis 2001, beaucoup s’interrogent sur l’avenir de l’ordinateur personnel. Le PC est-il condamné pour autant ?

Il serait peut-être plus exact de dire que sous la pression d’une concurrence inédite l’ordinateur personnel vit une mutation sans équivalent depuis son apparition il y a 40 ans. Revue des principales évolutions.

Certains constructeurs et en particulier Apple se plaisent à évoquer une nouvelle ère « post-PC » qui succéderait au règne sans partage de l’ordinateur personnel.

Il est vrai que le succès rencontré par une nouvelle génération de terminaux portables contraste avec un marché du PC en régression.

Il est également vrai que Dell, un constructeur emblématique de PC, vient d’annoncer son intention de se retirer de la bourse pour pouvoir redéfinir sa stratégie à l’abri des pressions des actionnaires. Il est vrai enfin que même Apple a vu ses ventes de Mac reculer d’une année sur l’autre.

Il n’en reste pas moins qu’il serait abusif d’en conclure que le PC vit ses derniers jours.

En dépit des réelles innovations apportées par les smartphones et autres tablettes, le PC reste l’outil le plus versatile et le plus adapté pour la création de contenu, en d’autres termes pour la réalisation de tâches typiques de la sphère professionnelle.

Pour s’en convaincre, il suffit de comparer la « productivité » des différents équipements lorsqu’il s’agit de gérer des centaines d’emails au jour le jour mais aussi de produire des documents plus ou moins élaborés (comprenant tableaux et graphiques par exemple).

L’efficacité à jongler d’une application à une autre et d’un document à un autre sera-t-elle plus forte sur un smartphone, une tablette ou un micro-ordinateur ? Dans la majorité des cas, c’est le PC qui apparaît comme l’outil le plus adapté à un contexte de travail intensif.

Même si l’ordinateur personnel reste incontournable, pour rester pertinent sur le long terme celui-ci doit évoluer pour répondre à de nouveaux usages et pour satisfaire aux attentes d’utilisateurs conquis par l’interface tactile des terminaux mobile. Lors du Consumer Electronic Show de Las Vegas (CES) 2013, l’un des principaux salons internationaux dédiés aux nouvelles technologies, le directeur technique d’Intel déclarait : « le concept d’ordinateur subit une phase d’évolution sans précédent. Il mute vers un terminal connecté qui se libère progressivement de ses attaches. C’est une véritable renaissance ».

Quelques éléments permettent de dresser le portrait-robot de l’ordinateur du futur.

De nouvelles interfaces pour une meilleure interaction

Si les interactions avec l’ordinateur continueront à s’effectuer via une image (écran, projection LED, etc.) pour la restitution, le contrôle va de plus en plus s’effectuer par la voix, les gestes et même les expressions faciales.

Différentes expériences laissent présager de cette évolution. En combinant un écran transparent Samsung OLED, un périphérique Kinect (un capteur utilisé avec la console de jeux vidéo Xbox 360) et en développant une nouvelle interface homme-machine, des chercheurs du Microsoft Applied Sciences Group ont mis au point un prototype de PC qui laisse la possibilité à l’utilisateur d’interagir en trois dimensions avec le contenu de l’écran. Il s’agit de permettre à l’utilisateur de manipuler des objets dans l’espace sans nécessiter d’employer les périphériques de saisie habituels que sont le clavier et la souris.

Plus près de nous, l’interface de Windows 8 et ses applications tactiles préfigurent d’une nouvelle génération d’applications professionnelles qui préfigurent les futures versions d’Office, sans oublier les applications métier de l’entreprise.


Copie d’écran de la version « Windows 8 » de l’application OneNote

Selon Microsoft, les applications Windows « traditionnelles » laisseront progressivement la place à une nouvelle génération de programmes nativement conçus pour être exploitées sur des tablettes.

Une polyvalence des terminaux et une intégration des données dans le Cloud

Les salariés travaillent aujourd’hui avec plusieurs terminaux : PC de bureau, ordinateur portable, smartphone et/ou tablette. Outre la nécessité de se déplacer avec différents outils, cette pléthore de terminaux pose le problème de la synchronisation des données (qu’elles soient privées ou professionnelles). Cette situation étant amenée à perdurer, voici comment l’industrie songe à adresser cette problématique :

Une unité centrale hybride, mi-PC, mi-tablette

Raccordée à un clavier, elle deviendrait un PC portable comme c’est déjà le cas avec Surface de Microsoft. Convaincus par cette évolution, plusieurs fabricants ont profité du CES pour présenter leurs solutions. Certaines sont en cours de commercialisation en France comme le Asus Transformer Book TX300CA. Il s’agit d’un modèle hybride au format classique, avec un écran/tablette de 13,3 pouces (Full HD) détachable du clavier. Asus a aussi présenté le AiO, une tablette 18 pouces sous Android qui se transformera en un PC sous Windows 8 dès qu’on la connectera sur sa station d’accueil.


L’intégration native dans le Cloud

La plupart des données et des paramètres seront stockés sur une plate-forme « Cloud ». Ils deviendront de ce fait accessibles n’importe où et depuis n’importe quel terminal. Cette piste est suivie notamment par Microsoft avec sa dernière version d’Office.

Jusqu’ici livrée sous la forme d’un package logiciel à installer sur un ordinateur, la suite Office 365 est proposée principalement sous la forme d’un abonnement. Pour 10 € par mois ou 99 € par an, une souscription Office 365 Famille ouvre l’accès aux sept logiciels de la suite tout en pouvant être installée sur cinq terminaux différents. Elle est mise à jour continuellement tant que dure la souscription, elle donne droit à 20 Go de stockage dans SkyDrive et enfin à 60 minutes d’appels sur le logiciel Skype.

L’enregistrement des documents se fait sur SkyDrive par défaut, ce qui permet à l’utilisateur de pouvoir accéder à tout moment à la dernière version de son travail, indépendamment du terminal autorisé.


La miniaturisation des unités centrales

Présenté au dernier CES, le Z3RO Pro Computer de Xi3 Corporation est un PC qui a la forme d’un tout petit boîtier (4,8 x 12,4 x 9,2 centimètres). Dédié à toutes formes d’usages, aussi bien à la maison que dans les entreprises, il peut être vissé derrière un moniteur ! La disponibilité est prévue au cours du deuxième trimestre, avec un tarif de 400 € pour la configuration de base.

Une connexion permanente pour un accès immédiat aux données

L’un des atouts des tablettes par rapport aux ordinateurs de bureau réside dans leur disponibilité quasi instantanée permettant d’accéder aux applications et données sans devoir attendre un démarrage plus ou moins rapide du système.

Cette quasi instantanéité découle d’un stockage à base de mémoire flash ou SSD dont les futures générations de PC sont également en passe de s’inspirer. Avec le lancement de Windows 8 et la baisse du prix de ces disques, la plupart des constructeurs proposent aujourd’hui des portables ou des machines hybrides reposant sur un stockage SSD.

Pour gagner du temps, les portables ou hybrides sous Windows 8 sont dotés d’un système de notification qui affiche sur l’écran de veille certains messages tels que les emails reçus, les rendez-vous à venir ou toute autre information en provenance d’une application configurée par l’utilisateur.


Même en état de veille, le système permet aux applications autorisées de rechercher les mises à jour et de les afficher sans avoir à lancer le programme correspondant.

Un PC en cours de redéfinition

Même s’il est trop tôt pour prédire à quoi ressemblera le PC dans les années à venir, on peut aisément parier qu’il partagera peu de choses avec ses prédécesseurs.

Il sera plus léger, plus mobile, il combinera les usages d’une tablette avec ceux d’un outil de productivité, il sera tactile mais également en mesure de répondre aux gestes, ordres et expressions de son utilisateur.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :