Articles IT et Télécoms

Microsoft annonce la cessation prochaine du service Messenger en proposant à ses utilisateurs de basculer sur Skype

Le 15 mars prochain, Windows Live Messenger tirera définitivement le rideau pour laisser la place au service de VoIP Skype. En rationalisant son offre de communication, Microsoft poursuit l’intégration de Skype avec ses différentes plateformes (Windows, Office, …) en mettant l’emphase sur les professionnels.

Windows Live Messenger, souvent appelé MSN Messenger, aura marqué l’histoire de la micro-informatique et d’Internet en démocratisant l’usage de la messagerie instantanée.

Microsoft vient pourtant de décider la cessation de ce service et son remplacement par Skype.

Deux raisons principales justifient cette décision symbolique.

  1. En premier lieu Microsoft souhaite simplifier son offre de messagerie instantanée en privilégiant Skype qu’il a acheté en mai 2011 pour un montant record de 8,5 milliards de dollars.
  2. Deuxièmement, quitte à choisir une plateforme, autant s’appuyer sur Skype reconnu pour la qualité de ses services et sa richesse fonctionnelle qui en font un sur ensemble des services proposés par Messenger.

Sans être évoquée officiellement, la concurrence des réseaux sociaux a sans doute précipité cette décision. En facilitant les échanges de messages instantanés entre utilisateurs connectés au service, Facebook et autres réseaux sociaux ont rendu l’usage de Windows Live Messenger moins indispensable.

La réunion des deux communautés d’utilisateurs : Windows Live Messenger et Skype sous une même plateforme permettra à l’éditeur de se concentrer sur la qualité des prestations.

Une transition simplifiée en deux étapes

Première étape de la transition, à compter du 15 mars les 100 millions d’utilisateurs de Windows Live Messenger devront obligatoirement installer la dernière version de Skype sur leur ordinateur ou leur mobile. Ils conserveront, en théorie, leurs identifiants et mots de passe et retrouveront leur carnet d’adresses une fois passés sur Skype.

En deuxième lieu, les utilisateurs d’autres applications connectées au service Messenger (par exemple Windows Phone, Outlook.com, etc.) – via le protocole propriétaire MSP (Message Send Protocol) de Microsoft – et ceux s’appuyant sur le protocole XMPP (Extensible Messaging and Presence Protocol, un protocole ouvert) auront jusqu’à octobre 2013 pour migrer.

Les nouveautés de la dernière version de Skype

Cette migration obligatoire pourrait être facilitée par l’arrivée de la version 6.1 de Skype en janvier dernier.

Cette nouvelle version apporte plusieurs fonctionnalités intéressantes dont la principale consiste dans l’intégration des services de Skype dans Outlook 2010 et 2013.

Une fois la mise à jour installée, un utilisateur peut à partir de la fiche d’un contact Outlook (dont l’adresse email est également enregistrée dans son profil Skype), lancer directement des appels en utilisant son compte Skype. Il peut également, sans quitter Outlook, visualiser la « présence » d’un utilisateur, les informations et le message d’humeur d’un correspondant.


Parmi les autres nouveautés, on notera des améliorations facilitant l’ajout d’un nouveau contact, ainsi que des changements liés aux profils des utilisateurs permettant d’afficher plus de données dans la zone d’information du compte.

En parallèle, Microsoft a également publié une mise à jour de Skype pour les systèmes d’exploitation d’Apple. Elle améliore la prise en charge de la fonctionnalité « Click to call » (dorénavant compatible avec le navigateur Safari). Il devient possible de cliquer directement sur un numéro pour passer des appels via Skype. La page du profil a aussi été modifiée pour être plus lisible.

Les inconnues de la transition

Comme toute opération à grande échelle, des erreurs ou bugs ne sont malheureusement pas à exclure. Ainsi, l’afflux de nouveaux utilisateurs pourrait entrainer quelques dysfonctionnements et notamment de multiples doublons.

Un utilisateur de Skype peut avoir choisi le même identifiant qu’un utilisateur de MSN. Qui sera prioritaire pour conserver son identifiant ? L’autre inconnue concerne la capacité des infrastructures de Skype à supporter l’intégration de quelques cent nouveaux millions d’utilisateurs en provenance de Messenger.

Skype : un outil pour les entreprises

Même si cette transition soulève quelques inquiétudes, Microsoft avance dans la réalisation de son objectif avec Skype : faire de ce service un outil de communication unifié et adapté à tous les besoins, qu’ils soient grand public (Skype pourrait être disponible sur la console de jeux vidéo Xbox 360) ou professionnels.

Pour le marché professionnel, Microsoft a prévu l’intégration de Lync (son application cliente de communication unifiée destinée aux professionnels) avec Skype. L’intégration déjà existante de Lync avec Messenger va logiquement s’étendre à Skype une fois la transition effectuée vers ce service. Il sera possible depuis Lync de disposer des informations de présence de contacts Skype sans oublier la possibilité de communiquer avec ces derniers par message instantané, voix ou vidéo.

Depuis son rachat par Microsoft en 201, Skype s’intègre progressivement dans les différentes plateformes développées par l’éditeur : Windows 8, Windows Phone, Office, Dynamics NAV, Lync, Xbox…). Dans ce contexte, sa mise en avant pour remplacer Messenger, une plateforme qui avait fait son temps, prend tout son sens.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :