Articles IT et Télécoms

Office 2013 : la première version nativement « Cloud » d’Office

Le 16 juillet dernier Microsoft présentait Office 2013 amené à succéder dans quelques mois à Office 2010. Office 2013 représente la première version d’Office conçue avant tout comme un service accessible depuis le Cloud. Office 2013 sera utilisable indifféremment par le biais d’une interface tactile sur une tablette Windows 8 tout comme depuis un clavier et une souris sous Windows 7 ou 8. La sauvegarde des documents s’effectuera par défaut sur SkyDrive, le service de stockage Cloud de l’éditeur, permettant une synchronisation automatique entre tous types de terminaux (PC, tablettes et smartphones). Il sera nécessaire de disposer de Windows 7 ou de Windows 8, Windows XP et Vista n’étant pas supportés.

Office 2013 représente une véritable rupture pour la suite bureautique de Microsoft dont la première version est apparue en 1990.

Basé sur Office 365, un ensemble de services comprenant notamment Exchange, SharePoint et Lync, Office 2013 est conçu pour être installé depuis le Web même s’il sera toujours possible d’installer cet ensemble d’applications (Word, Excel, Outlook, PowerPoint, …) en tant qu’applications natives sur un PC tournant sous Windows 7 ou Windows 8.

Compte Office et centralisation sous SkyDrive

Les futurs utilisateurs d’Office 2013 devront se connecter à leur compte Office ce qui leur permettra d’accéder automatiquement à l’ensemble de leurs documents stockés sur SkyDrive, quel que soit le terminal employé.

La centralisation des paramètres sur le Cloud donnera non seulement accès aux documents depuis tout terminal compatible Office, tablettes et smartphones inclus, mais permettra en outre une synchronisation automatique des paramètres de l’utilisateur, dictionnaires personnalisés compris.

Lorsqu’un utilisateur quitte une session Word par exemple, celui-ci accèdera directement à la page en cours d’édition lorsqu’il se reconnectera ultérieurement sur son compte Office, même s’il utilise un poste différent.

L’utilisateur d’Office sera en outre toujours en mesure de travailler sur ses documents, qu’il dispose ou non des applications sur le poste utilisé. Dans la négative, Office 2013 sera « streamé » à la demande sur le PC en question pour être ensuite automatiquement supprimé de cette machine une fois la session terminée.

Affichage dynamique

L’interface d’Office 2013 est conçue pour s’adapter dynamiquement au terminal choisi.

Dans le cas d’une utilisation depuis une tablette Windows 8, l’affichage sera automatiquement optimisé pour l’interface tactile permettant ainsi de sélectionner les options voulues avec le doigt, sans oublier le stylet pour des applications comme OneNote ou PowerPoint.

En mode « desktop », c’est-à-dire depuis le bureau de Windows 7 ou Windows 8, l’interface utilisateur s’adaptera dynamiquement pour une utilisation « classique » depuis l’interface clavier/souris.

Premières applications au look « Windows 8 »

Outre un relifting de toutes les applications Office qui ont pour effet de rendre son usage plus facile et plus intuitif, deux programmes font l’objet d’un traitement particulier pour tirer parti de l’interface de Windows 8. OneNote et Lync sont disponibles sous la forme d’applications Windows 8 et sont donc conçues nativement pour une utilisation tactile même s’il est bien sûr possible d’utiliser ces programmes en mode « desktop ».

Intégration des réseaux sociaux

Microsoft a fait en sorte d’intégrer nativement les réseaux sociaux dans Office 2013. Cette intégration déjà apparue avec Outlook 2010 permet d’accéder aux informations des contacts de l’utilisateur, notamment son statut, depuis différentes réseaux (Facebook, Linkedin, Twitter, …).

Cette intégration concerne désormais Lync ce qui permettra d’accéder non seulement aux contacts de l’entreprise ayant déployé cet outil mais également aux contacts Skype de l’utilisateur. A noter que Microsoft intègrera logiquement le réseau professionnel Yammer dont il a fait récemment l’acquisition.

Nouvelles fonctionnalités

Sur le plan des fonctionnalités, outre une interface simplifiée s’inspirant de Windows 8, on notera plusieurs évolutions dans les différentes applications composant la suite Office.

Word 2013 introduit un mode lecture permettant une lecture facilitée de documents grâce à un affichage sur plusieurs colonnes s’adaptant dynamiquement à la taille de la fenêtre. Dans ce mode il sera possible de visionner une vidéo intégrée dans un document sans quitter l’application. Autre addition bienvenue, Word 2013 textes permettra la lecture et l’écriture de fichiers PDF.

PowerPoint 2013 sera doté d’un nouveau mode « présentation » qui affichera sur l’écran du présentateur les commentaires ainsi que la diapositive à venir. Outlook, OneNote et toutes les applications contiennent de nombreuses nouvelles fonctionnalités. Excel 2013 permet notamment une analyse plus facile d’agrégat de données via de nouveaux assistants capables de générer tables pivot et graphiques.

Office On Demand

Office 2013 s’appuie sur un ensemble de technologies développées ces dernières années par Microsoft pour rendre possible le « streaming » d’applications sur tout PC connecté à l’Internet. Il s’agit d’une évolution d’un outil appelé « Click to Run » basé sur la technologie de virtualisation applicative « App-V ». Cette fonctionnalité, appelée « Office on Demand », permet de commencer à utiliser toute application Office au bout de 15 secondes à une minute en fonction de du débit de la connexion utilisée. L’intérêt de ce service est de pouvoir accéder à la richesse fonctionnelle d’Office depuis tout PC connecté à Internet, sans nécessiter de disposer de privilèges d’administration et sans laisser aucune trace sur la machine hôte, une fois la session Office terminée.

Nouveau modèle d’abonnement

Si un achat classique reste toujours possible, l’abonnement est désormais la méthode préconisée pour accéder Office, y compris pour la version destinée à un usage domestique.

L’abonnement présente plusieurs avantages par rapport à un achat classique. Il permet de dissocier Office d’une machine donnée pour travailler depuis n’importe quel PC. L’abonné dispose d’un compte Office sur lequel il ouvre une session et accède à ses documents stockés sur SkyDrive. Chaque connexion donne accès à la version la plus à jour d’Office en évitant d’avoir à installer services packs et autres patchs de sécurité. Il est possible d’installer Office sur plusieurs machines et de déplacer Office d’un PC à l’autre via une interface d’administration accessible depuis le compte Office.

Office 2013 se déclinera en quatre versions :

  • Famille Premium permettra une installation sur cinq PC et comprendra Word, PowerPoint, Excel, Outlook, Access, Publisher et OneNote. Cette offre sera couplée avec un stockage additionnel de 20 giga bytes sur SkyDrive. Elle comprendra probablement des minutes d’appel utilisables sous Skype.
  • Petite Entreprise Premium. Version supportant jusqu’à 10 utilisateurs. Elle comprendra Word, PowerPoint, Excel, Outlook, OneNote, Access, Publisher, InfoPath et Lync. Cette version donnera accès à un service de messagerie hébergé sous Exchange ainsi qu’à une version « professionnelle » de SkyDrive pour le stockage des documents. Chaque utilisateur peut installer Office 2013 sur un éventail de une jusqu’à cinq machines.
  • ProPlus. De façon similaire à la version courante d’Office Professional Plus, elle comprend les mêmes applications, avec 25 comptes utilisateurs et cinq installations d’Office par utilisateur.
  • Enterprise qui comprendra les versions complètes d’Exchange Online, de SharePoint Online et de Lync Onlines services.

Office 2013 rend plus pertinente la vénérable suite bureautique dans un monde de plus en plus marqué par la mobilité et la nécessité d’accéder à ses documents au travers de différents outils.

Office n’est plus lié à une machine mais à un utilisateur qui peut y accéder depuis tout type de terminal, même depuis un kiosque Internet. Autre avantage, l’utilisateur se voit proposé la dernière version de chaque application à chaque connexion sans avoir à installer la myriade de correctifs habituels.

Outre Windows 7 et Windows 8, Office 2013 sera également disponible et pré installé en standard sur les futures tablettes WinRT basées sur un processeur ARM, quoique vraisemblablement dans une version bridée.

De nombreuses spéculations font état de l’arrivée d’Office 2013 sur iPad et sans doute sur les tablettes Android.

Office 2013 introduit un nouveau modèle de développement « Web » reposant sur HTML 5 et JavaScript tout en supportant VBA pour la compatibilité avec les add-ins développés pour les versions antérieures.

Restent quelques inconnues dans cette annonce concernant la date de disponibilité et surtout le prix.

Concernant la première, il est vraisemblable qu’Office 2013 sera annoncé au cours du premier semestre 2013 mais aucune indication n’a filtré à propos de son prix qui conditionnera sensiblement son adoption.

L’introduction d’un modèle de souscription risque de déconcerter un grand nombre d’utilisateurs finaux habitués à un règlement en une seule fois, même si la possibilité d’installer Office sur plusieurs machines offre une souplesse bienvenue.

Pour l’entreprise, si Office 2013 apporte un grand nombre d’évolutions intéressantes, les avantages de cette nouvelle version ne seront sans doute pas déterminants si l’on dispose déjà d’Office 2010 et ne seront pour certains pleinement accessibles qu’à la condition de disposer de Windows 8.

Il est aisé de se faire une opinion personnelle en s’inscrivant gratuitement pour accéder à la « preview » d’Office 2013 (en anglais seulement pour l’instant) via le lien suivant: http://www.microsoft.com/france/office/preview/

Publicités

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :