Articles IT et Télécoms

Outlook.com : Une nouvelle version de Hotmail pour accompagner Windows 8 et contrer Gmail.

L’activité de Microsoft a été particulièrement intense ces derniers mois. Outre la finalisation de Windows 8, la sortie de la « preview » d’Office 2013, celle de Windows Server 2012, … l’éditeur s’attaque désormais à son vénérable outil de messagerie Hotmail. Ancêtre des Webmail, lancé en 1996 et racheté par Microsoft l’année suivante, Hotmail continue à dominer le marché grand public avec près de 324 millions d’utilisateurs, à comparer aux 278 millions de Gmail de Google.

Le service de messagerie de Google a pourtant connu une croissance fulgurante en seulement six ans d’existence et représente un défi pour Microsoft qui ne peut se permettre de laisser le champ libre à son principal concurrent.

L’éditeur a pourtant beaucoup investi dans Hotmail ces dernières années en faisant évoluer progressivement son service pour rattraper et parfois dépasser fonctionnellement les principales plateformes de messagerie du marché. Le problème étant que peu d’utilisateurs s’en sont rendu compte, l’image de Hotmail s’étant progressivement affaiblie au cours des années.

C’est pour contrer cette évolution et pour redynamiser son offre destinée au grand public mais également aux petites et moyennes entreprises que Microsoft a relancé Hotmail en le rebaptisant Outlook.com.

Une nouvelle interface épurée

Microsoft a particulièrement soigné l’apparence d’Outlook.com qui gagne en simplicité en évoquant celle de Gmail. L’interface du nouveau service est beaucoup plus épurée tout en donnant une impression de fluidité à l’usage.


Le nouveau visage d’Outlook.com se met au diapason de Windows 8 et de la prochaine version d’Office en adoptant une interface qui le rapproche des applications natives du nouveau Windows à venir.

Intégration à SkyDrive

Oulook.com propose un espace de stockage gratuit de 7 Go via SkyDrive, le service de stockage Cloud de Microsoft. Cette intégration, plus simple à mettre en œuvre que sous Hotmail, a pour objet de faciliter l’envoi d’emails comprenant de nombreuses pièces jointes en donnant aux destinataires des messages la capacité de télécharger les fichiers stockés sur SkyDrive. On peut ainsi envoyer des fichiers, des photos par exemple, d’une taille dépassant de loin les limites autorisées par la plupart des services de messagerie. Sous forme d’une pièce jointe, la limite actuelle est fixée à 25Mb par message.


L’intégration dans SkyDrive permet également d’accéder aux versions « Web » des applications Office. On pourra ainsi directement modifier un document ou une feuille de calcul, sans quitter le message, en faisant appel à l’application OWA correspondante (OWA pour Office Web App)


La partie Contacts a bénéficié du même traitement visuel avec dorénavant une liste unique. Par défaut, cette rubrique regroupe l’ensemble des fiches Hotmail et Messenger. Mais il est possible de lier plusieurs autres comptes tels que Facebook, Google ou LinkedIn.

Support des réseaux sociaux

Tout comme dans Outlook 2010 et bientôt Office 2013, Microsoft prend soin d’intégrer étroitement les différents réseaux sociaux dans Outlook.com.

Il est ainsi possible de se connecter à ses profils et de consulter les dernières activités (mises à jour de statut, photos partagées ou tweet) de Facebook ou de Twitter. Les contacts sont automatiquement mis à jour dans l’affichage d’Outlook.com et il est possible d’engager une conversation instantanée avec un contact en ligne sans quitter le service.

Evolutions fonctionnelles

L’intégration de ces nombreuses sources hétérogènes a obligé Microsoft à optimiser son système de recherche d’emails et de contacts. La recherche avancée permet notamment de sélectionner un dossier et des dates et d’indiquer des mots-clés.

Entre autres nouvelles fonctionnalités, Outlook.com offre la possibilité de récupérer les messages accidentellement effacés du dossier « Messages supprimés ».

Microsoft précise également qu’une prochaine évolution du service permettra d’appeler un utilisateur en utilisant les services de Skype tout en restant dans l’interface d’Outlook.com.

À noter enfin qu’Outlook.com est compatible avec le système Exchange ActiveSync. L’ensemble des terminaux prenant en charge ce protocole pouvant accéder à Outlook.com.

Faciliter la transition d’Hotmail vers Outlook

L’évolution de Hotmail vers Outlook.com représente un challenge de taille pour l’éditeur, Microsoft devant à la fois modifier l’ensemble des briques de son Webmail tout en évitant de perturber les habitudes de ses millions d’utilisateurs.

Début août, l’éditeur mettait en ligne les premiers éléments du nouveau Hotmail baptisé Outlook.com. A noter que ce nouveau nom préfigure des changements majeurs à venir : à terme, les adresses Hotmail (mais aussi Live) n’existeront plus.

Les utilisateurs de Hotmail sont d’ores et déjà invités à basculer vers le nouveau service.

Il est désormais possible de créer une adresse «@outlook» mais aussi de migrer vers le service Outlook.com. Cette migration permet de bénéficier de la nouvelle interface du service tout en conservant son adresse «@hotmail» ou « @live.fr ». Elle permet également de changer d’adresse électronique, tout en gardant ses contacts et ses anciens emails.

La migration d’une boite aux lettres n’entraîne aucun bouleversement majeur pour les utilisateurs actuels.

Les courriers envoyés à une adresse «@hotmail» sont transférés automatiquement par Microsoft – à une adresse «@Outlook.com» que l’utilisateur aura pris le soin de créer au préalable. Il est également possible, tout comme sous Hotmail, d’envoyer des messages en utilisant une ou plusieurs autres adresses de messagerie alternatives de type alias.

Tout n’est pas encore terminé. Après avoir modifié l’interface et certaines fonctionnalités de SkyDrive mi-août, Microsoft doit encore adapter la partie calendrier qui reste début septembre encore basée sur la version Hotmail.

Dernier point, Microsoft affirme qu’il « ne vendra pas le contenu de vos messages à des annonceurs ». En clair, Outlook.com n’affichera pas de publicité ciblée comme son concurrent Gmail.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :