Articles IT et Télécoms

Ce que va changer Windows 7 pour les utilisateurs de Windows XP – Quatrième partie

Le quatrième volet de cette série traite du nouveau modèle de sécurité de Windows, des extensions que tout utilisateur se doit de télécharger pour tirer le meilleur de son système et abordera enfin la question de la migration de Windows XP vers Windows 7.

Un nouveau modèle de sécurité

Si Vista a autant (mal) fait parler de lui, c’est en partie en raison du nouveau modèle de sécurité qu’il introduisait et qui s’était révélé assez intrusif et fastidieux au quotidien.

Windows 7 ne tire pas un trait sur ce modèle mais en améliore grandement l’ergonomie pour offrir une sécurité renforcée sans nécessiter d’interrompre l’utilisateur à tout bout de champ.

Pourquoi un nouveau modèle de sécurité : parce que Windows XP était devenu insécurisé de par sa conception qui remonte à la fin du siècle précédent.

Dès lors qu’il était nécessaire de changer quoi que ce soit dans la configuration du PC, Windows XP imposait de se transformer en administrateur du système. Il s’agissait en effet de la seule façon de disposer des privilèges suffisants pour installer un nouveau programme, pour mettre à jour un pilote de périphérique, voire pour pouvoir exécuter de nombreux programmes.

Pour ces raisons, la très grande majorité des utilisateurs de Windows XP, y compris en entreprise, disposaient par défaut de privilèges administrateurs leur conférant tous les droits sur leur machine. Ceci présentait des risques de sécurité considérables car dès lors, rien n’empêchait un programme téléchargé, consciemment ou non, de s’installer et de modifier en profondeur le système, souvent à l’insu de son propriétaire.

C’est la raison principale pour laquelle de nombreux postes se sont trouvés infectés, dans un contexte professionnel mais également familial, les enfants étant par exemple libres d’installer n’importe quel logiciel récupéré sur un CD-ROM, un site Internet ou une clé USB.

C’est pour pallier à cette faille de sécurité que Microsoft a introduit avec Vista le mode « UAC » pour User Account Control ou contrôle de compte utilisateur.

Ce mode permet finalement de travailler normalement en mode utilisateur, c’est-à-dire sans disposer des privilèges d’administration qui autorisent les programmes malveillants à compromettre un système.

Sous Windows 7, vous aurez accès aux principales fonctionnalités de votre machine en tant que simple utilisateur, mais vous serez dépendant de l’intervention d’un administrateur pour installer par exemple un nouveau programme.

Dans le contexte d’une utilisation familiale, vous pourrez ainsi créer un compte utilisateur pour chaque enfant et les laisser jouer en toute sécurité sur votre PC sachant que s’ils ont besoin d’installer un nouveau jeu, ils ne pourront pas le faire sans votre autorisation explicite.


Exemple de boîte de dialogue demandant le mot de passe d’un compte administrateur avant d’autoriser le déclenchement d’une action

Sous Windows 7, même si vous êtes connectés en tant qu’administrateur, vous travaillez par défaut dans un mode relativement protégé, ce qui signifie que Windows vous demandera confirmation de vos actions en cas de changement majeur apporté par un programme ou par vous-même.

Pour des raisons de sécurité, certaines tâches ne peuvent s’exécuter qu’en mode administrateur, ce qui requiert de valider explicitement l’exécution d’une commande.


Paramétrage de l’UAC

De fait, le niveau de contrôle donné à l’utilisateur est paramétrable via l’utilitaire ci-dessous qui spécifie les circonstances dans lesquelles vous voulez ou non être consulté.

Si vous n’avez peur de rien et pensez maîtriser parfaitement votre contexte d’utilisation, vous pourrez demander à ne jamais être sollicité. Il s’agit bien sûr d’une option à déconseiller fortement …

A contrario, si vous êtes hypocondriaque, vous pouvez faire en sorte que Windows vous demande votre mot de passe administrateur, même s’il ne s’agit que de changer votre papier peint.


En synthèse, Windows 7 est nettement mieux protégé que ne l’était Windows XP, sans pour autant être aussi intrusif que Vista.

Les extensions indispensables de Windows

Pour des raisons qui tiennent aux différentes procédures intentées à l’encontre de Microsoft, l’éditeur a choisi de séparer Windows proprement dit de différentes applications autrefois fournies avec le système.

C’est ainsi que Windows 7 ne propose plus par défaut de gestionnaire d’images ou encore d’application de messagerie.

Pour les mêmes raisons, un outil aussi populaire que Messenger ne fait pas partie non plus de Windows mais doit être téléchargé séparément.

Live Essentials

Ces applications et d’autres programmes sont téléchargeables gratuitement sur le site de Microsoft sous le nom de Windows Live Essentials 2011.

Outres les programmes mentionnés plus haut, on trouvera dans Live Essentials un outil de montage vidéo (Movie Maker), l’application Live Mesh qui s’avère très utile pour synchroniser différents fichiers entre plusieurs machines et enfin Writer, un outil de publication destiné aux blogueurs.

Live Essentials permet de compléter l’installation de Windows 7.

Security Essentials

Microsoft propose également un outil gratuit permettant de protéger son PC des différents virus, malwares, spywares et autres programmes indésirables.

Cet outil peu connu, car non inclus dans Windows 7 pour ne pas mécontenter les éditeurs de solutions anti-virus, s’avère pourtant très efficace dans sa mission de protection.


Appelé Microsoft Security Essentials, ce programme est téléchargeable au lien suivant :

http://www.microsoft.com/security_essentials/

Une fois installé, ce programme se fondra dans le système et protégera efficacement le PC en téléchargeant régulièrement de nouvelles définitions de virus sans nécessiter pour autant d’acquitter un abonnement annuel.

Mise à jour vers Windows 7

Si la mise à jour d’un poste Vista vers Windows 7 se fait simplement en lançant le programme contenu sur le DVD de Windows 7, il n’en va malheureusement pas de même concernant Windows XP.

Pour ce dernier, il faudra procéder en plusieurs étapes sachant qu’une mise à jour n’est techniquement pas possible et qu’il est nécessaire de procéder à une nouvelle installation.

Cela signifie qu’il faudra dans un premier temps faire une sauvegarde des données de la machine Windows XP afin de pouvoir les restaurer ultérieurement sur le poste Windows 7.

Microsoft fournit dans ce but un assistant qui simplifie la tâche en listant les types de données et les paramètres à ne pas oublier dans cette opération.


Une fois cette sauvegarde réalisée, il faudra réinstaller sur le poste Windows 7 l’ensemble des applications que l’on souhaite conserver.

Cette opération effectuée, il sera temps de réimporter les données, comptes utilisateurs et autres paramètres sauvegardés précédemment.

La compatibilité applicative et le mode « Windows XP »

Windows 7 comprend un certain nombre d’options permettant de faire s’exécuter un ancien programme dans un mode de compatibilité du type Windows XP SP2 ou encore Vista.


L’onglet permettant de choisir les options de compatibilité spécifiques à une application

Cette option permet généralement de résoudre la plupart des problèmes à l’exception de quelques applications récalcitrantes pour lesquelles Microsoft propose « le mode Windows XP ».

Il s’agit d’un outil, là encore téléchargeable gratuitement, permettant d’installer une machine virtuelle exécutant Windows XP et sur laquelle on pourra continuer à faire tourner l’application voulue.

http://windows.microsoft.com/fr-FR/windows7/products/features/windows-xp-mode

A noter que l’installation de cet outil suppose de disposer d’une édition professionnelle de Windows 7. Le mode XP n’étant pas installable sur une version grand public de Windows 7.

Advertisements

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :