Articles IT et Télécoms

Quoi de neuf dans Office 2010 – troisième partie : Word 2010

Word est sans doute l’application la plus utilisée d’Office. Si la version 2010 comprend un grand nombre de nouvelles fonctionnalités ainsi que d’évolutions concernant l’interface utilisateur, la nouveauté majeure réside dans son ouverture à la collaboration, c’est-à- dire dans la possibilité de travailler simultanément sur un même document, que celui-ci soit stocké sur le réseau de l’entreprise tout comme sur le web.

Evolutions de l’interface

Word  2010 prolonge les évolutions amorcées avec la version 2007 concernant l’utilisation d’une nouvelle interface appelé ruban.

Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’expérimenter ce dernier avec la précédente version d’Office, rappelons que le ruban se présente sous la forme d’un groupement d’icônes exposant les commandes les plus fréquemment utilisées. Ces commandes sont regroupées par familles de tâches (Révision, Publipostage, Mise en page, …) et sont intégrées dans des onglets.


Le ruban de Word 2010

Le ruban de Word 2010, comme d’ailleurs celui de toutes les autres applications d’Office 2010, est désormais facilement paramétrable permettant ainsi à chaque utilisateur de se construire une interface sur mesure adaptée  à l’usage qu’il souhaite réaliser de cet outil.

L’apparition du ruban avec Office 2007 aura constitué un objet de controverse opposant les tenants d’une interface utilisateur classique à base de menus (fichier, édition, …) et ceux qui applaudissaient la rupture représentée par un effort radical de simplification de l’interface utilisateur. Avec le recul, cette polémique est depuis retombée, l’expérience ayant montré que si le ruban pouvait au départ désorienter, il facilitait l’utilisation des nombreuses fonctionnalités d’Office en les exposant visuellement.

En matière d’interface utilisateur une autre évolution concerne l’arrivée du menu « fichier » qui donne accès au mode « Backstage » (que l’on peut traduire par coulisses) et qui regroupe l’ensemble des fonctions courantes de gestion des documents.


Comme on peut le voir dans la copie d’écran ci-dessus, le mode Backstage donne accès à l’impression, à la gestion des informations attachées à un  document et dans cet exemple aux fonctions de sauvegarde d’un document sous différents formats (Word 2003, PDF, …), à son enregistrement sur un site Web, dans SharePoint ou dans un blog. Le même menu permet d’envoyer un document en tant que pièce jointe d’un email en choisissant le format désiré.

Toujours dans le mode Backstage, les fonctions d’impression sont regroupées en un seul écran comme ci-après :


On accède ainsi, dans une interface simplifiée, à l’ensemble des outils liés à l’impression d’un document : visualisation avant impression, outils permettant de choisir son imprimante, de paramétrer l’impression …

Nouvelles fonctionnalités

Sur un plan fonctionnel, Office 2010 et donc Word 2010 apporte des évolutions bienvenues concernant une des commandes les plus courantes : le copier-coller.

Word comprend désormais un outil de prévisualisation de la commande « coller » qui donne le choix entre plusieurs options : conserver la mise en forme du document d’origine, ne copier que le texte ou bien adopter le format du document de destination. Le fait de pré visualiser le résultat avant d’appliquer la commande évite les nombreuses annulations liées à l’emploi de ces commandes et permet donc de gagner du temps.


Les différents choix proposés pour la commande coller

De nouvelles fonctions de calligraphie avancées,  telles que la gestion des ligatures ou l’intégration d’effets de style ont été apportées.


Word 2010 permet d’insérer facilement le contenu de toute fenêtre ouverte sur le bureau et comprend des fonctions de traitement d’images avancées permettant par exemple de détourer simplement une image comme dans l’exemple ci-dessous.


Une des principales nouveautés de Word 2010 se trouve dans le nouveau panneau de navigation qui facilite la recherche de texte mais offre également une vue de la structure du document.

Cette vue permet la modification de la structure d’un document en déplaçant les sections voulues à la souris plutôt qu’en coupant et collant des sections entières de texte. Ce panneau de navigation s’inspire des outils de navigation déjà présents dans PowerPoint ou encore dans Acrobat.


Une recherche du mot « office » dans le panneau de navigation affiche les pages contenant le texte voulu.

Les fonctions de collaboration

Le travail collectif représente un des axes majeurs de Word 2010. Il se présente à la fois sous l’angle de l’édition simultanée d’un document par plusieurs contributeurs mais également par un partage de fichiers sur le Web grâce au stockage de documents sur un espace appelé Skydrive.

Il est ainsi possible de sauvegarder un document sur le Web, tout comme sur un serveur SharePoint, et de travailler à plusieurs tout en visualisant les informations des différents contributeurs pour les contacter si nécessaire.


Enregistrement d’un fichier dans un site web en vue afin d’en partager le contenu avec différents contributeurs

A noter qu’il est possible de contribuer à un document en ligne au moyen de la version Web gratuite de Word 2010. Celle-ci offre une interface identique à la version « riche » mais ne permet pas la coédition simultanée, ni de modifications substantielles du document.


La version web de Word 2010

En synthèse, Word 2010 est une version qui intègre un grand nombre de nouvelles fonctions tout en prolongeant le travail de simplification de l’interface commencé avec Word 2007 et qui enfin s’ouvre au web et à la co-édition.

Il est possible de faire un parallèle entre Word 2010, et d’une façon générale Office 2010, et Windows 7. Dans les deux cas, il est patent que Microsoft aura beaucoup investi pour revoir l’ensemble des fonctionnalités, pour polir l’interface de son produit, pour apporter de nombreux petits changements de détails apparemment insignifiants mais qui mis bout à bout font de cette nouvelle version un produit abouti.

Advertisements

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :