Articles IT et Télécoms

Quels sont les véritables usages d’Internet au bureau ?

L’utilisation d’Internet à des fins personnelles représenterait les deux tiers du temps passé par les employés sur Internet.

Selon les résultats d’une étude menée par Olfeo, une entreprise française commercialisant des passerelles de sécurité, les internautes passent en moyenne 86 minutes par jour en ligne.

http://www.olfeo.com/pdf/real_util_web.pdf

La mauvaise nouvelle étant que 67 % du temps passé en ligne est consacré à des activités personnelles.

Cette étude se base sur l’analyse des journaux de connexion de plusieurs milliers d’utilisateurs appartenant à une quarantaine d’entreprises françaises dans différents secteurs d’activité.

Les connexions personnelles sont utilisées pour consulter les sites d’actualité, les sites de vidéos en ligne, se connecter sur des blogs ou des réseaux sociaux, se connecter sur un Webmail, accéder à son établissement bancaire, acheter voire jouer en ligne ou télécharger de la musique …

Lueur d’espoir pour les entreprises ? Selon Olfeo qui réalise une étude similaire chaque année, en 2009 les employés auront passé moins de temps qu’en 2008 sur Internet pour des activités personnelles. La raison avancée étant la diffusion croissante des Smartphones dans les populations étudiées qui permettent une consultation des messages personnels ainsi que des nouvelles dans les transports en commun. L’étude pointe également l’augmentation des applications métiers Web qui font que mécaniquement les utilisateurs surfent plus longtemps pour des besoins liés à leur activité.

Il importe néanmoins de considérer que cette étude est réalisée par une entreprise dont une des activités consiste à filtrer les accès Internet pour le compte de ses clients. Cette réserve énoncée, il n’en reste pas moins que l’usage personnel de moyens de communication appartenant à l’entreprise pose problème, surtout concernant la productivité de certains employés consacrant plus de trois heures quotidiennes sur le net. Autre problème soulevé par cette étude, une bonne partie de la bande passante disponible est consommée par la consultation de vidéos au détriment des temps de réponse d’applications professionnelles.

A ces problèmes, il faut également ajouter les risques légaux qui découlent de l’entrée prochaine en vigueur du dispositif de la loi Hadopi.

En tout état de cause, il importe pour chaque entreprise de définir des règles d’utilisation d’Internet qui puissent faire l’objet d’un contrôle à posteriori mais également d’un filtrage en amont.

Il existe un certain nombre d’outils permettant de réguler l’accès d’Internet sans porter entrave aux utilisations légitimes.

La mise en place de pare-feux matériels permet de bloquer les URL (adresses des sites Internet) considérées comme sans rapport avec l’activité de l’entreprise, ces dispositifs matériels permettant également d’analyser la nature du trafic pour déceler le transport de contenu pouvant présenter un risque légal.

N’hésitez pas à nous consulter pour étudier la mise en place de solutions de ce type.

Publicités

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :