Articles IT et Télécoms

Avec le lancement de Windows 7, Microsoft tourne la page Vista

Microsoft espère que le lancement d’une nouvelle version de Windows, plus performante et plus facile d’utilisation, fasse rapidement oublier les déboires de Vista.

Si les défauts de jeunesse de Vista avaient été pour l’essentiel corrigés au bout de quelques mois, les problèmes initiaux engendrés par ce système : lenteur générale, consommation importante de ressources, indisponibilité de drivers, applications non compatibles, … ont été à l’origine d’une réputation dont ce système ne s’est jamais vraiment remis.

Conscient des dégâts que le lancement prématuré de Vista avait entraîné sur son image et sa crédibilité, Microsoft a fait en sorte que Windows 7 non seulement corrige les insuffisances de son prédécesseur mais encore qu’il apporte un ensemble d’améliorations destinées aussi bien au grand public qu’aux entreprises qui avaient massivement boudé Vista.

Le résultat de ces trois années de travail se traduit par une nouvelle version allégée et optimisée de Windows qui conserve les avancées de Vista (système sécurisé, gestion graphique avancée, moteur de recherche intégré, …).

Concrètement, Windows 7 nécessite moins de ressources que n’en nécessitait Vista et à configuration matérielle identique, il sera plus performant et plus fluide dans son utilisation.

Windows 7 ajoute à Vista un certain nombre d’évolutions concernant l’interface utilisateur : une nouvelle barre de tâches qui facilite la navigation parmi les nombreuses fenêtres ouvertes, une liste de raccourcis pour accéder directement aux documents récents, le redimensionnement automatique de deux fenêtres pour comparer deux versions d’un document, …

Pour l’entreprise, Windows 7 optimise les fonctionnalités introduites par Vista (BitLocker, UAC, ..) et ajoute de nouveaux services comme DirectAccess (permettant d’accéder depuis Internet aux ressources applicatives de l’entreprise sans utiliser de VPN) ou encore le mode Windows XP pour exécuter les applications non compatibles avec Windows 7.

Contrairement à la situation qui prévalait lors du lancement de Vista trois ans plus tôt, Microsoft tout comme ses partenaires se sont préparés de longue date à ce lancement et les premiers utilisateurs de Windows 7 ne devraient pas rencontrer de problèmes de drivers, ni d’incompatibilités applicatives majeures.

Windows 7 a largement été testé depuis sa première beta version il y a presque un an. 400 000 versions beta de Windows 7 ont été téléchargées en France et le système comptait quelques huit millions d’utilisateurs avant sa sortie officielle le 22 octobre.

Windows 7 a fait l’objet d’évaluations généralement positives voire très positives, de la part des entreprises, des constructeurs et des revendeurs qui l’ont testé ces derniers mois.

Contrairement à la situation qui prévalait lors du lancement de Vista il y a trois ans, la majorité des PC en entreprise dispose aujourd’hui des ressources suffisantes pour installer Windows 7.

Sachant que près de 80 % des entreprises continuent à s’appuyer sur Windows XP, un système qui a désormais huit d’ans d’âge, de nombreux observateurs s’attendent à ce que l’arrivée de Windows 7 soit le signal d’un « rafraichissement » des flottes de PC dont beaucoup ont dépassé les cinq ans d’âge, seuil à partir duquel on considère qu’il devient plus intéressant de remplacer un PC plutôt que de le maintenir en activité.

Pour le grand public, Windows 7 est désormais disponible en version mise à jour ainsi que pré installé sur les nouvelles machines commercialisées par les distributeurs. Windows 7 remplacera enfin Windows XP sur les notebook.

Parmi les annonces de constructeurs qui ont accompagné le lancement de Windows 7, on note une nouvelle catégorie de PC fixe ou de PC portables dotés d’une interface tactile (multi-touch), une nouvelle interface popularisée par l’iPhone.

Advertisements

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :