Articles IT et Télécoms

Arrivée attendue d’une nouvelle génération de Netbooks sous Android

L’arrivée d’une nouvelle génération de Netbooks basés sur des processeurs ARM et équipés du moteur Android de Google pourrait remettre en question l’hégémonie exercée par Windows sur ce marché.

Le succès du Netbook ne se dément pas avec des ventes en progression constante qui pourraient bientôt atteindre plus de 10 % du total des PC commercialisés.

Lancés au départ presque exclusivement sous Linux, ces machines ont rapidement été proposées sous Windows XP, Microsoft ayant commercialisé son système à un prix suffisamment attractif. Les utilisateurs préférant travailler dans un environnement qui leur est familier, la proportion de Netbooks sous Windows dépasse désormais les 90 % et l’arrivée de Windows 7 devrait encore conforter la position de l’éditeur.

Si les distributions Linux ont échoué à remettre en question l’hégémonie de Microsoft, la conjonction de l’arrivée d’Android, un dérivé de Linux bénéficiant de l’image de marque de Google, associé à l’utilisation de processeurs ARM sur les Netbooks pourrait potentiellement changer la donne.

Android est un environnement système introduit par Google sur le marché des Smartphones il y a quelques mois. Il a été conçu pour s’exécuter, non pas sur une plateforme x86 telle que le processeur Atom d’Intel qui équipe la plupart des Netbooks, mais sur les processeurs ARM. Ces derniers équipent la plupart des Smartphones en étant moins consommateurs d’énergie, en offrant une autonomie plus importante et en coûtant significativement mois cher que les processeurs d’Intel.

L’environnement Android tel qu’il se présente sur un Smartphone

L’opportunité pour Google réside dans l’introduction d’une nouvelle génération de Netbooks basés sur un moteur ARM et des composants de Qualcomm, un acteur important du marché de la téléphonie; marché qui est justement en train de converger vers celui des Netbook.

Un constructeur chinois a annoncé récemment son intention de commercialiser un Netbook sous Android dans les trois mois à venir et diverses rumeurs prêtent à HP et Asus des intentions similaires.

Dans l’hypothèse où ces Netbooks dont les prix sont attendus aux alentours de 200 $ deviendraient populaires, Microsoft n’aurait que Windows CE à proposer sur ces machines, ce qui le mettrait dans une situation d’autant plus difficile qu’Android est gratuit contrairement à Windows.

Android parviendra-t-il pour autant à détrôner Windows ? Il reste à considérer l’accueil qui sera réservé par le public à ce nouveau type de machines dont l’attrait essentiel est lié à l’utilisation en mode connecté de services tels que GMail, la suite Google Apps et bien sûr le moteur de recherche de la firme.

Pour les utilisateurs qui cherchent une machine polyvalente, utilisable en mode connecté comme en mode déconnecté et qui soit le complément d’un PC traditionnel, l’arrivée imminente de Windows 7 devrait représenter une option plus séduisante.

Advertisements

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :