Articles IT et Télécoms

Selon l’INSEE, le télétravail se développe rapidement en France

L’INSEE vient de rendre public une étude sur l’usage de l’internet dans l’entreprise qui fait état d’une forte progression de la pratique du télétravail. L’institut relève que 22 % des entreprises informatisées y avait recours en Janvier 2008, contre 16 % un an plus tôt. 
Sans surprise, le développement du télétravail est le plus marqué dans les grandes entreprises ainsi que dans le tertiaire, secteur dans lequel 55 % des sociétés interrogées déclarent pratiquer une forme ou une autre de télétravail.

Les petites entreprises ne sont que 15 % à pratiquer cette forme d’organisation du travail contre 65 % des sociétés de plus de 250 salariés.

L’INSEE attribue cette évolution a un changement d’attitude des employeurs tout comme des salariés mais également à la diffusion croissante d’outils de collaboration. L’utilisation de ces outils étant plus importante dans les grandes entreprises, celles-ci ont plus facilement recours à une organisation en mode projet dans laquelle le collaborateur travaille indifféremment depuis son domicile tout comme depuis son bureau.

L’administration Française de son côté a fait du développement du télétravail un des axes de son plan pour l’économie numérique. L’état note que les télétravailleurs ne concernent aujourd’hui que 7 % de la population active contre 13 % en Europe et 25 % aux Etats Unis.

Ce rapport souligne les bénéfices d’une organisation du travail plus souple découlant de la mise en place du télétravail. Les entreprises réalisent des économies sur leurs charges de structure, les employés gagent en souplesse et en flexibilité tout en évitant des trajets inutiles ce qui contribue également à diminuer l’effet de serre.

L’administration conclue enfin que le développement du télétravail passe par l’installation en entreprise d’outils de communication et de collaboration qui y sont moins répandus que d’autres pays Européens.

Advertisements

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :