Articles IT et Télécoms

Qu’est-ce que le Cloud Computing ?

Une nouvelle expression a fait son apparition depuis quelque temps dans le jargon déjà riche des informaticiens : le Cloud Computing ou « informatique dans le nuage » qui s’apprête à compléter, voire selon certains analystes à remplacer à terme, les salles informatiques des entreprises.

Le Cloud Computing représenterait le futur de l’informatique, dernier maillon dans une chaîne d’architectures qui ont débutées par le site central, suivi par la mini informatique, le client serveur et plus près de nous l’Internet de première génération.

Cette informatique dans le nuage, à défaut d’une traduction plus percutante, a pour objet de mettre des services de traitement à disposition d’utilisateurs ou d’entreprises, services qui sont simplement situés dans « le nuage », c’est-à-dire accessibles depuis une connexion Internet.

Pour le grand public, il ne s’agit pas à proprement parler d’une nouveauté puisque toutes les messageries grand public telles que Hotmail, Yahoo, Orange, …  sont accessibles en mode Webmail, ce qui consiste à se connecter sur un serveur par le truchement d’une connexion Internet. Il en va de même concernant des services de messagerie instantanée comme MSN Messenger. A la manière de M. Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, la plupart d’entre nous utilisions le Cloud Computing avant que ce concept ne fasse parler de lui.

Si cette architecture fait de plus en plus parler d’elle, c’est qu’elle s’adresse désormais aux entreprises en représentant un complément, voire potentiellement une alternative séduisante, aux applications déployées dans les Datacenter.

Pour un certain nombre d’applications, cette architecture est désormais viable. C’est le cas de la messagerie électronique, du CRM ou encore de la collaboration. Pour d’autres types d’applications comme les progiciels de gestion intégrés (ERP), une installation traditionnelle dans le Datacenter de l’entreprise restera la norme pendant longtemps.

Le Cloud Computing constitue également une solution intéressante pour l’exécution d’applications qui nécessitent des pics de puissance temporaires dans le cas d’une utilisation importante liée à une saisonnalité ou à une promotion momentanée. Plutôt que d’investir dans une infrastructure lourde et sous utilisée la plupart du temps, un site marchand proposant des jouets aura tout intérêt à louer des services de traitement des connexions et des commandes au moment de Noël.

Le Cloud Computing induit malgré tout de nouvelles questions. Il pose la question de la sécurité des données, toutes les entreprises ne souhaitent pas voir leurs données héberger sur les serveurs de Google ou de Microsoft. Il pose également la question de la fiabilité comme on l’a vu ces derniers temps avec les pannes de Salesforce.com, de Gmail et de Hotmail.

L’informatique dans le nuage représente certes une évolution intéressante, mais il s’agit d’un concept en gestation qui est amené à évoluer considérablement dans les années à venir et qui va progressivement trouver sa place en entreprise en complément, parfois en substitution, des applications qui continueront à y être hébergées.

Advertisements

Discussion

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :