Articles IT et Télécoms

Douze technologies qui bouleverseront l’état du monde : les prédictions de McKinsey

Douzetechno1.jpgCompte tenu de l’impact sociétal, économique et environnemental de ce que l’on appelle les « nouvelles technologies », il peut être utile de prendre un peu de recul pour essayer d’identifier celles de ces technologies qui auront potentiellement le plus d’impact dans les années à venir. C’est l’exercice auquel s’est livré récemment le cabinet McKinsey qui a sélectionné douze candidates dont sept issues du numérique. Synthèse d’un rapport qui donne matière à penser.

L’adjectif « disruptive » est en passe d’entrer dans le vocabulaire courant. Ce terme a pour objet de signifier une rupture, un changement radical qui implique le passage d’un monde à un autre avec les nombreuses conséquences que cela entraîne.

N’est pourtant pas disruptif qui veut, la liste des critères établis par McKinsey pour entrer dans cette catégorie impliquant de remplir les critères suivants : un rythme d’évolution très rapide, un potentiel important de bouleversement de l’ordre établi et enfin un impact économique majeur.

Ces critères permettent de distinguer les véritables ruptures en les isolant des trop nombreux « next big thing » que l’on voit apparaître trop souvent et qui tombent pour la plupart d’entre eux dans un oubli rapide.

Parmi les douze technologies distinguées, sept d’entre elles sans surprise appartiennent au monde du numérique.

Revue des technologies présentées avec un focus particulier sur le numérique

L’internet mobile

En quelques années, les terminaux portables en mesure de se connecter sur l’Internet (les smartphones en particulier) se sont banalisés. Ces outils font désormais partie du mode de vie de plus d’un milliard d’habitants. On estime aux Etats Unis que 30 % de la navigation sur Internet et 40 % de l’activité sur les réseaux sociaux sont effectués sur des terminaux mobiles. En 2015, l’activité Web en provenance des mobiles devrait dépasser celle des terminaux fixes. L’ubiquité des connexions sans fil combinée avec la multiplication des applications permettent aux possesseurs de smartphones et autres tablettes de vaquer à leurs activités quotidiennes en disposant de nouveaux outils de connaissance, de perception et d’interaction avec le monde réel. Les technologies sous-jacentes à l’Internet mobile évoluent rapidement notamment dans le domaine des interfaces utilisateur ainsi que des types de terminaux : les terminaux portables à l’instar des Google Glass ou des montres intelligentes ne sont pas loin. L’Internet mobile aura un impact économique majeur sur l’activité économique mais aussi sur les services publics en permettant un accès plus efficient à de nombreux services tout en accroissant la productivité. Dans les pays émergents, l’Internet mobile permettra à des milliards d’individus d’avoir accès à l’Internet.

L’automatisation du travail des cols bancs

Les progrès réalisés dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage des machines et des interfaces utilisateur naturelles (reconnaissance vocale, gestuelle, …) rendent possible l’automatisation de nombreuses tâches jusque-là considérées comme impossible à accomplir pour des machines. A titre d’exemple, il commence à devenir possible de répondre à des requêtes non structurées, c’est-à-dire formulées en langage courant par un utilisateur, permettant ainsi à des employés ou clients dépourvus de formation spécifique d’obtenir les informations dont ils ont besoin. Ces évolutions ouvrent la porte à des changements profonds dans la manière dont le travail de la connaissance est exécuté et organisé. Des outils d’analyse sophistiqués peuvent ainsi être mis à disposition d’utilisateurs pour augmenter leurs capacités. Il est également possible que certaines fonctions puissent être complétement automatisées au fur et à mesure que des tâches de plus en plus complexes pourront être effectuées par des machines

L’internet des objets

L’internet des objets, résultant de l’intégration de capteurs et de déclencheurs dans des machines désormais connectées, progresse rapidement. Qu’il s’agisse de surveiller les flux de production dans une usine, de mesurer le taux d’humidité dans un champ ou encore d’observer le débit d’eau dans les canalisations, l’internet des objets ouvre de nouvelles perspectives à des entreprises de toute taille pour gérer leurs actifs, optimiser les performances et créer de nouveaux modèles d’affaires. Avec le contrôle à distance, l’internet des objets présente un potentiel important d’amélioration de l’état de patients atteints de maladies chroniques et ainsi de contribuer à réduire une cause majeure de l’explosion des dépenses de santé.

Le Cloud

Ce que l’on appelle le « Cloud » permet de faire s’exécuter tout type d’application ou de service sur un réseau ou l’Internet sans qu’il soit besoin de disposer de capacités de traitement locales. Dans ce modèle, les ressources informatiques (exécution des programmes ou stockage) sont disponibles en fonction des besoins du moment : des capacités supplémentaires sont ajoutées à la volée à chaque fois que nécessaire sans qu’il soit besoin d’investir au préalable dans des ressources matérielles ou dans le développement d’une application. Le Cloud est à l’origine d’une explosion de nouveaux services allant des moteurs de recherche, au streaming, au stockage des données personnelles (photos, musique, livres …) sans oublier l’exécution de traitements permettant à des appareils mobiles de répondre à des instructions vocales ou encore de guider les utilisateurs dans leur déplacements en voiture. Pour les entreprises, le Cloud permet de réaliser des économies d’infrastructure tout en apportant une plus grande flexibilité et une meilleure réactivité.

La robotique avancée

Dans les décennies précédentes, les robots industriels ont été chargés des tâches physiquement difficiles à accomplir ou des travaux salissants comme la soudure et l’application de peinture. Ces robots coûtaient chers, étaient encombrants, peu flexibles, fixés au sol et installés dans des zones isolées pour des raisons de sécurité. Aujourd’hui, grâce aux progrès réalisés dans la vision des machines, l’intelligence artificielle, la communication de machine à machine, les capteurs ou déclencheurs … une nouvelle génération de robots bénéficie de nouvelles capacités : plus grande dextérité, intelligence accrue et meilleures capacités sensorielles. Ces robots sont plus simples à programmer et à contrôler pour leurs opérateurs. Ils sont devenus plus compacts et adaptables ce qui rend possible leur installation auprès des travailleurs. Les progrès réalisés rendent envisageable de remplacer certains postes de travail par des robots dans des tâches industrielles ainsi que dans un grand nombre d’emplois de services à l’instar du nettoyage ou de la maintenance. Ces technologies permettent également d’envisager des robots chirurgicaux, des robots prothèses, des exosquelettes permettant à des patients frappés de lourds handicaps de bénéficier d’une plus grande autonomie.

Les véhicules autonomes

Il est désormais possible de produire des voitures, des camions, des avions et des bateaux complètement ou partiellement autonomes. Des drones de combat employés par les armées sur les champs de bataille à la voiture de Google se conduisant elle-même, les technologies exploitées en robotique telles que la vision des machines, l’intelligence artificielle ou encore les capteurs progressent rapidement. Dans les années à venir, une nouvelle génération de drones et de sous-marins pourraient faire l’objet d’un grand nombre d’applications. Des voitures et camions autonomes pourraient être à l’origine d’une révolution dans les transports urbains, si tant est que la réglementation et l’accueil du public le permettent. Sans aller jusque-là, les conducteurs pourraient grandement bénéficier de nouveaux systèmes les assistant dans la conduite, le freinage et l’évitement des collisions. Les bénéfices potentiels des véhicules autonomes sont à chercher dans un accroissement de la sécurité, la réduction des émissions de CO2, plus de détente ou un travail différent pour les conducteurs de poids lourds qui se verraient décharger de la conduite et enfin un accroissement de la productivité pour les industries de transport.

L’impression 3D

Jusqu’à une date récente, l’impression 3D a été réservée aux concepteurs de produits industriel, aux passionnés de technologie et à quelques applications de production très limitées. Cependant, les progrès réalisés dans le

domaine des machines additives, l’expansion des matériaux supportés et la chute rapide des prix (concernant aussi bien les imprimantes que les matériaux) permettent d’envisager une adoption rapide par les consommateurs ou certaines applications de production. Avec l’impression 3D, toute idée peut passer directement de l’état d’un fichier d’impression 3D à celui d’un produit fini en sautant de nombreuses étapes de production. En particulier, l’impression 3D permet d’envisager une production à la demande ce qui ne manquera pas d’avoir un impact majeur sur les professionnels de la logistique et du stockage des pièces détachées qui représentent un centre de coût important pour les industriels. L’impression 3D peut contribuer à la réduction des pertes de matériaux dans la production et permette la création d’objets impossibles à produire avec des techniques conventionnelles. Des scientifiques ont ainsi « bioimprimé » des organes en utilisant des techniques dérivées de l’impression jet d’encre pour empiler des couches de cellules souches.

Les cinq technologies suivantes concernent l’étude du vivant, les énergies et les matériaux.

Elles comprennent les avancées dans l’étude du génome, le stockage de l’énergie, les nouveaux matériaux, les énergies renouvelables et enfin les nouvelles techniques d’exploration énergétique.

Le rapport complet en anglais peut être téléchargé en cliquant le lien suivant :

http://www.mckinsey.com/~/media/McKinsey/dotcom/Insights%20and%20pubs/MGI/Research/Technology%20and%20Innovation/Disruptive%20technologies/MGI_Disruptive_technologies_Full_report_May2013.ashx


Discussion

Les commentaires sont fermés.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :